Qu'est-ce que la Naturopathie ?


08 Jul

Le terme Naturopathe vient de l'Anglais "chemin de la nature" apparu aux Etats-Unis à la fin du 19ème siècle. En France elle s'est implantée dans les années 1940. Ce concept reprend les préceptes d'Hippocrate, médecin grec du IVè siècle avant JC.

Cette approche permet de prendre soin de soi en adoptant des règles de vie simples et saines dictées par le bon sens, afin de permettre au corps de résister aux agressions extérieures et d'optimiser sa forme. Elle prend en compte la personne dans sa globalité:

  • Physique, 
  • Mentale,
  • Emotionnelle.

Elle cherche à favoriser les grandes fonctions essentielles:

  • Digestion
  • Assimilation
  • Circulation
  • Elimination

La Naturopathie fait partie des "Médecines Traditionnelles" selon le classement de l'organisation mondiale de santé (OMS) au même titre que la "Médecine Ayurvédique" ou la médecine "Traditionnelle Chinoise".

Le naturopathe est un éducateur de la santé, il vous apprend à mieux vous connaître. Il cherche à optimiser la santé d'un individu en quête de mieux-être. 

La Naturopathie est l'art de rester en bonne santé, d'être acteur de sa santé et prendre soin de soi par des moyens naturels.

La naturopathie se distingue de la médecine allopathique classique par son concept de globalité. Là où l'allopathie s'intéresse à la maladie et aux moyens de faire "taire" ses manifestations, la naturopathie cherche à comprendre et à corriger ce qui fonctionne mal dans le corps du patient, ou qui a déclenché ces manifestation.

Exemple d'une Vision allopathique:

Une personne X se rend chez son médecin, car depuis 2 ou 3 jrs elle est malade et ne voit pas d'amélioration. Elle lui explique: avoir eu des frissons durant la nuit et qu'elle se sent faible. Elle a pris sa température qui était normale (37,5°). Son médecin l'ausculte, reprend sa température et fait le même constat. Il conclut à "un simple état grippal". Il lui prescrit des médicaments, dont du paracétamol, en disant: "Si vous vous sentez fiévreuse, prenez du paracétamol pour faire baisser la température, vous vous sentirez alors mieux".

Vision Naturopathique:

Après avoir consulté son médecin cette même personne X vient me consulter parce que depuis quelques temps elle se sent fatiguée, et dit que d'après son médecin elle a "un état grippal". Je réalise son bilan Naturopathique: questionnaire "appelé anamnèse" ayant pour objectif d'identifier vos attentes et en savoir plus sur votre histoire: 

  • antécédents familiaux et personnels, 
  • traitements en cours (sur lequel le praticien n'intervient pas).

Mode vie global:

  • Alimentation, 
  • Sommeil, 
  • Profession, 
  • Exercice physique, 
  • Vie émotionnelle environnementale. 

Pour aider son corps à combattre la maladie, je lui conseille par exemple "un sauna" en lui fournissant les explications suivantes: "Nous pouvons faire monter artificiellement la fièvre pour aider le corps à  lutter contre la maladie ou pour apaiser certaines douleurs". C’est le principe du sauna, qui, en provoquant "une fièvre artificielle, stimule vos défenses immunitaires et booste votre organisme".

Pourquoi avons de la fièvre? 

Quelle est l'utilité pour le corps?

La fièvre est le signe que votre système immunitaire est en pleine action. La fièvre est l'élévation de la température corporelle. C'est le signe d'une réaction de défense contre une agression interne (un virus ou une bactérie). En réalité, c'est plutôt bon signe, cela signifie que vos mécanismes immunitaires sont actifs. La fièvre est utile de différentes façons. Les bactéries ont besoin de fer et de zinc pour se multiplier. Or, pendant l'hyperthermie, le foie  et la rate séquestrent ces éléments et empêchent leur disponibilité. De plus la fièvre augmente la vitesse de fonctionnement des cellules du corps humain et les réactions de défense s'en trouvent accélérées. 

L'élévation de température rend plus efficace l'activité des globules blancs chargés d’éradiquer virus ou bactéries. Autre intérêt de la fièvre, les cytokines (hormones du système immunitaire) provoquent d'autres symptômes, comme le manque d'appétit ou la somnolence. Ces symptômes eux aussi ont leur utilité: en se sentant mal, le malade ne dépense pas inutilement son énergie, il se repose pendant que son corps combat.

L’hygiène de vie tout entière de l’individu est primordiale en naturopathie, surtout si on s’intéresse à l’approche holistique de la santé.

Une approche naturelle pour s'auto-guérir:

La naturopathie et la vision holistique de la santé font partie des médecines dites alternatives. Cette catégorie a pour but de promouvoir la santé et le bien-être de l’individu en développant les capacités du corps à s’auto-guérir. C’est ainsi que les patients peuvent, en combinant différentes approches thérapeutiques naturelles, éliminer certains problèmes de santé et leurs douleurs aigües ou chroniques.

La médecine holistique:

Le terme "holistique" signifie que la médecine est utilisée pour soigner le corps humain dans son intégralité. Ajoutée à cette vision du corps en tant qu’unité, la médecine holistique insiste beaucoup sur la notion d’éducation du patient. En effet, elle désire lui enseigner à maintenir son équilibre de vie et sa vitalité, à travers son corps et son esprit.

En tant que naturopathe holistique, nous devons inciter notre patient à renforcer son bien-être physique, tout en veillant également à son équilibre et son harmonie mentale et spirituelle.

Les principes de la thérapie holistique:

Nous savons que l’approche holistique et l’allopathie ont un but commun: aider le patient à être en meilleure santé. Toutefois, l’orientation du traitement holistique s’articule autour de principes différents.

Chercher la cause du problème:

La guérison par l’approche holistique cherche toujours à déterminer les racines du problème, la cause profonde de la maladie. Elle ne se limite pas à identifier simplement les symptômes. Traiter la cause de la maladie prend plus de temps, le travail avec nos patients est donc plus long. Nous devons éliminer tous les aspects de l’hygiène de vie de nos patients, susceptibles d’agir négativement sur leur état de santé.

Traiter un patient plutôt qu’une maladie:

Si nous voulons traiter efficacement la maladie, nous devons connaître notre patient. D'où l’importance de l’anamnèse (histoire de la maladie), est une étape cruciale. Cette évaluation nous permet de recueillir des données sur nos patients concernant leurs antécédents médicaux et leurs habitudes de vie, pour ainsi établir un traitement personnalisé.

Considérer la personne comme un tout, et non comme plusieurs parties.
La naturopathie holistique se doit de rééquilibrer le corps, l’esprit et la spiritualité des patients, dans le but de leur procurer l’énergie vitale nécessaire pour une parfaite santé. La maladie n’agit pas sur une seule partie de la personne. Elle a des répercussions sur le plan physique, psychique et émotionnel.

Utiliser plusieurs outils thérapeutiques pour soigner:

Afin d’être le plus efficace possible, la pratique de la thérapie holistique consiste à utiliser différentes techniques pour proposer les outils les plus adaptés aux problèmes de nos patients. Il n’est pas commun, dans la vision classique des soins de santé, d’inclure différentes thérapies. Une approche de ce type est souvent nécessaire si nous considérons qu’une maladie est souvent causée par de multiples facteurs.

La prévention est la clé du travail.

Contrairement à l’approche conventionnelle allopathique, les patients ne doivent pas attendre de tomber malade pour agir. Tout faire pour profiter d’une santé optimale, est une priorité que nous devons inculquer à nos patients. Nous devons leur enseigner les clés pour permettre à leur corps de fonctionner de façon optimale.

Avoir une relation de confiance patient/praticien:

La relation entre patients et le praticien est très importante dans l’approche holistique de la naturopathie. Nous devons aider le patient à prendre conscience qu’il est le premier responsable de sa santé et de ses soins. Nous devons lui communiquer un maximum d’émotions positives.

La maladie selon la naturopathie holistique:

Il est rare qu'un malade se demande: 

  • Pour quelle raison suis-je malade? ou 
  • Que se passe-t-il réellement dans mon corps? 

Il en va sûrement de même pour vous!

Conditionné par l’approche "allopathique", le patient, mais aussi son entourage, est principalement concerné par les symptômes de la maladie, tels que la douleur. Le patient va d’ailleurs tout mettre en oeuvre pour faire disparaître ces symptômes le plus rapidement possible, sans se demander pourquoi ils existent. Pour la plupart des gens, cette réaction semble logique: Je suis malade, j’ai des symptômes qui m’empêchent d’aller bien, je les traite.

Les médicaments de la médecine allopathique fonctionnent très bien dans le cadre de cette approche. La pensée commune perçoit la maladie comme quelque chose qui vient de l’extérieur. Le patient pense qu’il a attrapé un microbe qui l’a infecté et rendu malade. Il pense également qu’il n’a pas eu de chance en attrapant ce virus ou ce microbe. Mais en aucun cas, il va se demander si cette maladie n’est pas "simplement une manifestation d’un dysfonctionnement de son corps, quelque chose qui empêche son corps de travailler correctement et provoque une souffrance".

À l’inverse, la maladie est considérée en naturopathie comme la manifestation particulière d'un seul et même trouble: UN DYSFONCTIONNEMENT DE L'ORGANISME. 

Le dénominateur commun correspond au "terrain du patient". "Le terrain ou humeur", en naturopathie, est l'ensemble des liquides qui composent notre corps: 

  • Sang, 
  • Lymphe, 
  • Liquide extra cellulaire et intracellulaire. 

Tous ces liquides représentent 70 % du poids du corps. Ils revêtent une importance capitale, puisqu'ils constituent l'environnement de nos cellules.

Les cellules dépendent donc entièrement de ces liquides, qui leur assurent un apport nutritif. Ces liquides permettent également l’élimination des toxines provenant de l’activité des cellules. De plus, ils favorisent la transmission de messages d'une cellule à une autre, transmission qui garantit leur action coordonnée et harmonieuse (principalement via les hormones).

L'environnement dans lequel baignent nos cellules est déterminant pour leur santé. Si elles baignent dans un milieu pauvre en oxygène et surchargé de déchets, elles ne pourront pas faire correctement leur travail. Notre organisme n’est d’ailleurs qu’un amas de cellules dont l’objectif est de faire fonctionner cet ensemble. Si ce n’est pas le cas, le corps entier fonctionnera mal. On dira alors qu’il est malade.

Pour que ce fonctionnement soit optimal, notre corps a besoin d’un milieu intérieur équilibré. Dès que cet équilibre est remis en question, les cellules ne peuvent plus fonctionner normalement. L’organisme lutte et dépense beaucoup d’énergie pour essayer de compenser ce manque. Cette lutte finit par l’affaiblir et se traduit, en fin de compte, par la maladie.
Mais à quoi correspond cet équilibre? Il s’agit de neutraliser et de rejeter vers l'extérieur tous les déchets et toxines issus de notre métabolisme. Cette épuration s'effectue par les organes filtres et éliminateurs les émonctoires:
 

  • Le foie, 
  • Les intestins, 
  • Les reins, 
  • La peau 
  • Les poumons. 

Le corps produit donc des déchets pour fonctionner de façon optimale, et utilise les émonctoires pour les éliminer.

En fonction du mode de vie de chaque patient, l’accumulation des toxines sera différente. Le stress, une mauvaise alimentation, un manque d’activité ou encore de sommeil, va augmenter la production de ces toxines. Le corps lutte pour les éliminer et ce sont les zones de faiblesse d’un individu qui laisseront sortir les troubles. N‘oublions pas que ce trop-plein de toxines et de déchets circule à travers ces liquides dans le corps entier. Par conséquent, tous les organes baignent dans ces liquides surchargés.
Les premiers organes à céder, à ne plus supporter cet environnement, sont évidemment les plus faibles héréditairement ou les plus sollicités: par exemple la gorge pour ceux qui font de la radio ou enseignent, les nerfs pour les gens stressés, les voies respiratoires pour ceux qui respirent beaucoup de poussière ou de gaz nocifs sur leur lieu de travail (maçons,peintres, etc.). La maladie se manifeste différemment chez chacun. 

En naturopathie holistique, nous dirons donc que le corps est malade tout entier. Aucune maladie ne reste strictement confinée à un seul organe. Le corps est un ensemble, et doit être considéré comme une seule entité.

L'homéostasie:

L’homéostasie se définit comme la capacité de l’organisme à maintenir une
stabilité entre les différentes composantes de son milieu interne et ce, malgré les changements constants du milieu externe. À l'échelle d'un organisme, il s'agit de l'ensemble des paramètres devant demeurer constants ou s'adapter à des besoins spécifiques, comme: 

  • La température corporelle, 
  • La glycémie, 
  • La pression sanguine, 
  • Le rythme cardiaque.

Le principe du traitement holistique sera d’utiliser l’homéostasie, donc cette capacité naturelle d’adaptabilité du corps, pour qu’il se soigne lui-même.
Contrairement à l’approche allopathique, on ne luttera pas contre les réactions naturelles du corps qui tente de maintenir son homéostasie. 

Je reprend l’exemple de la fièvre: la faire chuter va à l’encontre du bon fonctionnement du corps qui a déclenché ce mécanisme pour être plus efficace et se soigner plus vite. La fièvre sert à maintenir l’homéostasie. Quand le corps produit ce type de symptômes parfois indésirables et désagréables, il s’agit d’un bon signe. Cela montre qu’il a l’énergie vitale pour faire face à un déséquilibre et s’auto-guérir. Ces symptômes ne doivent donc pas être supprimer trop vite.

Quelques exemples pour faire baisser la fièvre:

  • Les bains de gingembre: 1/2 tasse de poudre de gingembre ou 1/4 de jus de gingembre dans le bain,
  • Boire 1,5 à 2 litres de bonne eau  de façon à drainer l'organisme, et des infusions drainantes comme l’ortie, le pissenlit
  • Respecter une hygiène alimentaire stricte en évitant les aliments gras, sucrés, les laitages, les céréales, qui sont lents à digérer. Privilégier les fruits et les légumes.
  • Le bain froid tonifie et stimule le corps. Il renforce les capillaires et améliore la circulation du sang. Nous pouvons alterner le chaud et le froid dans une douche.

L’abus des médicaments:

Si nos patients abusent de médicaments, cela affaiblira l’énergie vitale de leur organisme qui sera alors désarmé pour faire face à de nouvelles attaques. Ainsi, la consommation d’antibiotiques a un impact néfaste sur la flore intestinale et sur les bonnes bactéries composant le corps. Les personnes pourront développer des infections vaginales, des otites ou des réactions alimentaires. Une mauvaise utilisation des médicaments peut aussi perturber l’absorption des nutriments, affaiblir leur terrain, et le fonctionnement entier de leur système immunitaire.
La naturopathie holistique donne malgré tout une certaine valeur aux traitements allopathiques, mais elle veille à ne pas surcharger l’organisme de médicaments qui peuvent le rendre malade par la suite.
NB: N’oublions pas que le foie et les reins, faisant partie des émonctoires, doivent lutter fortement pour éliminer toutes les substances chimiques présentes dans le corps. Par exemple, l’usage abusif de paracétamol peut avoir un effet préjudiciable sur le fonctionnement de l’organisme, sur sa capacité de drainage et sur le maintien du terrain des patients.

Une mauvaise alimentation:

L’alimentation moderne est pauvre en nutriments et engendre des déficiences qui, à la longue, entraînent des carences. Elle est également riche en substances chimiques, qui perturbent le bon fonctionnement du corps.
Les colorants, les préservateurs, les mauvaises graisses et les ingrédients artificiels, remplissent les rayons des supermarchés. De plus, le prix des aliments non transformés, biologiques et frais, ne cesse de grimper d’année en année. Tout cela favorise de nombreuses maladies dites de civilisation :

  • Cancer, 
  • Diabète,
  • Hypertension,
  • Maladies cardio-vasculaire,

L’importance de suivre une alimentation riche en nutriments est donc indispensable pour une bonne santé.
Voici une liste d’aliments bénéfiques pour la santé.

Exemple d'aliments à privilégier:

  • Légumes frais de saison (pour plus de nutriments): verts, à feuille, rouges, racines…
  • Fruits frais (de saison également)
  • Oeufs bio ou élevés en plein air
  • Fruits secs oléagineux: amandes, noix, noisettes…
  • Huiles de qualité: olive, noix, colza, coco
  • Viandes maigres ou poisson
  • Épices variées

Exemples d’aliments à éviter:

  • Produits transformés industriels: plats préparés, sauces préparées, pizzas, chips…
  • Charcuterie et viande rouge
  • Graisses trans 
  • Sucre raffiné contenu dans les pâtisseries, sodas, yaourts, jus de fruits…
  • Laitages d’origine animale (avec modération)
  • Alcool

Enseignements de mes cours en Naturopathie Holistique appliquée.

Commentaires
* L'e-mail ne sera pas publié sur le site web.